1/20/2010

フランス語で話しましょう !

Joie, bonheur et cotillons! Il est des jours où la vie vaut la peine d'être vécue. Rien ne sert de forcer le destin, pourquoi chercher amour et fortune quand la providence peut dans un élan de générosité nous rentabiliser un billet Paris-Tokyo en quelques secondes.

Commençons au début, afin d'aider mon prochain des antipodes à maîtriser la noble langue du pays des lumières (parfois j'ai un peu peur qu'à trop ironiser, on me prenne vraiment au mot...), nous avons convenu, entre autres, que je lui présentât un cahier d'exercice sur lequel il puisse se faire les dents. (Yeah! j'ai réussi à caler un subjonctif passé).

Me voilà donc à errer dans les librairies pour trouver un cahier d'exercice pour monsieur, qui est autant Japonais que moi (à vrai dire je pourrai presque aussi le lui enseigner le langage).
La lecture de la couverture étant insuffisante pour se faire une idée du contenu, j'entame une recherche méthodique consistant à feuilleter les bouquins un par un (dans le rayon langue française; je suis pas maso non plus).

Dans la masse des livres pour débutants (bonjour, au revoir, mon tailleur est riche, brillant est dans la cuisine), dictionnaires (une fois sur deux le kanji du dictionnaire écrit sur la tranche... c'est super frustrant de RE-tomber sur un putain de dictionnaire après un quart d'heure à chercher un bouquin de grammaire), livres de grammaires sans exercices, livres d'expressions (j'y reviens après), on tombe parfois sur une perle rare.

Le français pratique!

Bon, ci-dessous comme dans la plupart des bouquins d'expression on remarque que le style usité est assez soutenu. Avec parlons français tome 2, je fais de la prose en allant acheter mon pain, youpi. (Sans parler des noms, petit, j'ai rarement eu des Henri ou des Louis dans ma classe)




Rien n'est plus frustrant que de voir un style soutenu écorché, la traduction serait wesh-wesh ça passerait mais là ça brûle les yeux! On commence pas une phrase par "car" bordel!

Ensuite niveau expression, c'est un peu pareil pour tous les bouquins, ça sonne pas bon, j'ai jamais dit "à une autre chance", c'est correct très certainement mais on va vous regarder bizarrement si vous sortez ça en réponse à une invitation.

J'ai vu UN livre aborder les expressions et le parler dans un style neutre, il s'intitulait Slang (Argot) et à part les deux pouffes dessinées en couverture qui lançaient "si t'achètes ce bouquin tu pourras lever de la caucasienne butte Montmartre", le contenu était en effet fort pratique, pour parler comme tout le monde (Du style "Tu fais quoi?" au lieu de "Que fais-tu?" ou "picoler" au lieu de "s'enivrer").

La perle rare en question, en plus du mail aborde le sujet difficile de la communication sms en français. Je ne sais pas s'il faut éliminer l'auteur le plus vite possible avant qu'il sorte un tome 2 ou le remercier.



No comment?

Si en fait parce que je peux pas m'en empêcher...
[taunt]
- Foutredieu d'où t'avais besoin d'aller chercher ton apostrophe dans ton 2m'1 ?!! T'écris en sms nan?
-salut cv? bien sur tenez voici mon cv et ma lettre de motivation attachée ci-après!
- BAP? à nan j'ai pas mon brevet d'aptitude professionnelle, j'ai un autre cursus!
- m? gné m? et puis t pour toi et l pour lui? pour elle t'écris ll? Quitte à écrire raccourci tu le dégages le m, si tu dis que tu vas bien on voit bien que tu parles de toi couillon! au moins t'as pas écrit moa à la place de moi en te justifiant que c'était plus rapide à taper...
- @2m1? ah parce que "a 2m1" c'était trop long à écrire? t'avais besoin de te faire chier à aller chercher l'arobase?! ça fait plus in peut-être? et m@inten@nt ç@ te pl@it? toujours IN d@ vibe? tssss
[/taunt]

C'était pour les bases. L'auteur a ensuite jugé bon d'appliquer ses connaissances à un texte fictif, tiré de son imagination. C'est magique:






Japan superior \o/

1/19/2010

S.A.G.E 2010

Je suis allé à une expo ce week-end: http://www.samurai-store.com/samurai_armor_grand_exhibition_2010.html. Même si ça ressemble à un titre de mauvais jeu vidéo, c'était bel et bien une expo d'armure de samurai (post XVIe dans l'ensemble).

Ces gens reproduisent des armures de samurai (Avec des outils! Les armures ne sont pas sexuées et ne peuvent pas se reproduire comme vous et moi.), ils ont un peu le leadership mondial et il y a de grande chance que toutes les armures que vous avez vu un jour dans un film de samurai aient été faites chez eux, Ran et Kagemusha par exemple.

Bon l'exposition était timide, une quarantaine de pièces (oui c'est déjà pas mal). Les enfants pouvaient essayer des armures à leur taille et se faire prendre en photo et l'expo était dans le rez-de-chaussé d'un mall du centre, l'occasion était plus destinée à faire vendre les produits plutôt qu'à prodiguer un cours d'histoire sur la forge (et le tissage!) des armures médiévales au Japon. Mais pour ça vous avez les musées et Arte. (Rappel, pour les katana, excellent reportage: 'le katana sabre de samurai" réalisé par John Wate, dipso sur dailymotion ou sur le forum japoninfo , que je me permets de linker.)

Pas de commentaires, puisque j'ai rien compris aux annotations en kanji à coté de chaque armures. Elles sont toutes en vente, et ça va de 580 000 à 3 000 000 de yen, soit de 4460 à 23 000 euros, si le taux de change vous est favorable. Comptez 4 à 12 semaines pour la fabrication, ajoutez un zeste de citron, laissez macérer 12h, c'est près, dégustez.
Hélas, taille maximale égale à standard adulte japonais soit 175cm donc faut payer plus cher pour l'avoir plus grand.

Voilà la galerie:



Ouais comme ça juste, ça fait pas classe, c'est assemblé que c'est mieux:



Avouez, le truc que vous avez vu en premier sur la photo de dessus c'est la gonzesse dans le coin à droite.







pour celle-là faut qu'on m'explique, c'est quoi l'utilité de ce casque?!




Je vous fait confiance pour réinstaller votre vieux shogun total war pour retrouver les clans de chaque bannière. :p


Oui, pas une seule lame de toute l'expo mais des arquebuses, allez savoir.. J'ai toujours trouvé que c'était abusé les arquebuses (pas taper pas taper)



avec le masque:



On notera la toute puissance de la moustache...







Dans l'ensemble j'ai surtout retenu que le samurai n'est pas fait pour se battre dans des lieux clos au plafond bas ou en forêt.

Le plus fun pour la fin:




Et le samurai, indispensable pour madame à la maison:

1/12/2010

La pub - 1


Le Japon est un pays d'insulaire avec un peuple fier qui, en plus de se distinguer de d'autres peuples insulaires par une nourriture saine et gustativement satisfaisante (no no je vise pewsonne), se distingue par une culture particulièrement singulière. N'importe quelle encyclopédie vous parlera de la culture japonaise mieux que moi donc je vais juste vous faire part d'un aspect lolifiant de cette culture, la publicité, et c'est aussi marrant qu'à la maison. (Je pense que le ridicule dans la publicité doit faire partie des dénominateurs communs à l'humanité).

Un moyen assez classe de vendre un produit nippon à des japonais est de le faire vendre par le top de la société nippone (remplacer par n'importe quel pays ça marche).Comme je ne connais pas plus les stars du grand et du petit écran nippon que les stars du sport ou de la musique, le seul truc que mes yeux occidentaux remarquent tout le temps c'est: le samurai. On remarquera sur l'affiche ci-dessus que malgré toute la classe qui rayonne à travers l'aura du type,si on retire le mot magique samurai, on en a plus rien à péter de la bagnolle, seulement une fois précisé c'est évident. Merci d'applaudir la pertinence de mon analyse, c'est un gosse de 2 ans qui me l'a dictée...

C'est un peu l'équivalent de notre bonne pub franchouillarde chaussé-au-moine, on montre un moinillon, l'important étant qu'en étant gros et gras, avec une robe de bure et une tonsure on ressemble à un moine du moyen-âge et c'est bien connu un moine ça sait reconnaitre un bon fromage. On fait surement appelle au moinillon ancré génétiquement dans notre patrimoine depuis plusieurs siècles pour nous faire saliver. Bon, personnellement je préfère aller acheter mon fromage chez le fromager qu'au cloitre, mais chacun son truc. En plus glorieux on a les rillettes je-sais-plus-quoi vendues un chevalier et un chevalier, c'est pas faux, ça kiffe les rillettes...

Donc le petit moi profond enfoui chez tout japonais, c'est un samurai apparement.

En plus de titiller la fierté nippone autant qu'une bouteille de "volvic" ou une paire de lunettes "optic2000" peut titiller la fierté nationale française, l'utilité est de mélanger efficacement modernité et tradition. Ce mélange est présent partout dans la société et est, je pense, caractéristique de la plupart des pays d'Asie. J'y connais rien mais ça se sent, au moins statistiquement en regardant dans la rue. Extrait des pubs que je vois tous les jours dans le métro:

En plus des voitures, Katana-san va donc nous vendre des gélules:




Au passage le fair-play en prend un bon coup, tiens un coup en pute pendant que tu peux rien faire et que t'as les yeux fermés, pas très glorieux tout ça.

Encore plus fort, on ne s'arrête pas aux produits japs, Matthew Perry serait vivant il serait l'homme le plus heureux du monde:




Le Japon a aussi, comme tous les pays, des pubs totalement ridicules et mal jouées avec des gonzesses qui gesticulent faussement heureuses parcque leur nouveau yaourt leur fait faire mieux caca, je retrouve pas en ligne les pubs que j'ai en tête mais si ça me vient je vous montre.
Rien de neuf pour un oeil occidental.

Autre catégorie de pub, les pubs pour la bière. Je ne sais pas si elles sont aussi fréquentes à la télé, vu que je regarde pas la télé, mais dans le métro je dirais qu'une pub sur deux est dédiée à la boisson houblonnée. Je ne retrouve pas non plus sur le net, mais les archétype de la société japonaises sont quasi-tous repris, je dis quasi car jusqu'à présent on ne vend pas de bière aux otaku, eux, ils ont une pub super mario wii rien que pour eux:

hmm une bonne bière dans un asakaya après le boulot: mais mais qu'est ce que tu fais mon garçon, détend-toi, dit le sempai chemise ouverte au petit jeunot sérieux, enfile-moi cette bonne bière bien fraiche derrière la cravate que t'as gardée serrée pour une raison inconnue. Ah Ah qu'est ce qu'on se bidonne, la suntori au boulot c'est du bonheur.

hmm une bonne bière bien fraiche. Monsieur rend visite à sa future conquète, dans une maison traditionnelle avec panneaux en toile de riz et tatami au sol,et n'est pas très à l'aise. (Le mec mal à l'aise est toujours en costar cravate dans les pubs). Qu'a cela ne tienne, la maitresse de maison, en yukata oui oui (tradition. ...modernité. ...tradition. ...modernité), sait détendre son hôte. Une bonne Suntori et monsieur se sent déjà beaucoup mieux, la suntori à la maison, c'est du bonheur.
J'adore celle-là parce que la madame s'éclipse en douce pour servir la bière au gars. On s'attend à un truc un minimum classe vu l'état des lieux et les habits couteux de madame mais non, elle s'ouvre une pauvre cannette et hop je verse à l'arrache dans le verre en foutant plein de mousse partout.

hmm un rendez-vous avec des potes dans un restaurant chic? Je suis pas trop à l'aise (pourquoi j'ai mis mon costar aussi... flute). On voit que le restaurant est chic parcqu'il est au enième étage d'un immeuble, que les clients ont une pièce tatami à eux tout seul et qu'il se font servir un amuse-gueule de 4 grammes après demi-heure.
Heureusement, une bonne bière bien fraiche et ça va mieux, je ris à gorge déployée. La yebisu avec des amis, c'est du bonheur.

(Je précise: Non, sur toutes ces pubs je peux pas entendre les paroles (métro donc pas de paroles), les pubs sont sous-titrées, mais c'est en japonais et ça va trop vite, mais je suppose et je suis sur que j'ai bon).

Bon, c'est super pernicieux.

Je sors du métro, même à 10h du matin ...j'ai très soif.

Pour me faire pardonner de pas pouvoir vous retrouver le tout en image, voici une preuve que les robots ne sont pas une menace pour l'humanité:


1/07/2010

Chaussures


Parmi les us et coutumes nippons, il est connu qu'une personne doit se déchausser avant d'entrée dans une maison. Heureusement on ne se déchausse pas non plus dans les magasins. L'origine étant, avant une question d'hygiène, que la maison est surélevé afin de ne pas être en contact avec le sol de l'extérieur, extérieur monde est esprit, qui n'ont d'ailleurs rien à foutre à l'intérieur donc qu'ils restent dehors, tant pis si il caille. Donc on retire ses godasses pleines de boues et on les laisse dehors. On raconte des histoires de gens qui se seraient fait bouffer les pieds par des kappa en remettant leurs chaussures mais ce ne sont bien sur que des affabulations de personnes peu recommandables.

Bon, ça c'est la version telle que je m'en souviens, il doit exister plus détaillé mais j'ai pas cherc... trouvé.

De plus c'est fort hygiénique parait-il et comme c'est le japon ça doit bien être vrai. Le Japon n'est pas le seul pays dans le monde à le faire, et il est d'ailleurs étonnant que la France, malgré son bon gout pour ses raffinés et odorants fromages, n'ai pas pris l'habitude de se balader nu pied en permanence.

Protocole:

1) Arriver en face d'un établissement nécessitant de se déchausser. (Chez soi c'est plus simple)
2) Arriver en face de la petite marche, retirer ses chaussures et les déposer de manière à les avoir accessible en repartant et si possible de manière ordonnée.
La plusieurs techniques, à comparer à la manière dont vous garez votre voiture, dans le sens de la marche ou alors de manière à pouvoir repartir en marche avant. Si vous avez un sens de l'équilibre miteux ou que vous avez attaché vos lacets avec un nœud de vache combiné à une nœud de chaise double, vous pouvez vous assoir sur la marche.
3)Vaquer à ses occupations.

Ça demande de l'organisation: Une famille nombreuse qui rentre des courses à le temps de se peter 10 fois la gueule avant que chacun puisse atteindre la cuisine en chaussette avec son sac de course.

Si vous vivez en colloc, c'est ludique: dans ma guest house on est 10 et je peux jouer à "où est Charly?" à chaque fois que je veux sortir.



On remarque (à gauche) que des sans-gène envahisse l'espace vital avec leurs esprits malins démoniques (et surtout saligotent le parquet!). Au passage, la forme des chaussure nous indique que ces personnes sont de sexe féminin mais je ne veux tirer aucune conclusion misogyne.

Plus sérieusement, cette coutume est fort respectée, et ne se limite pas à son chez soi. L'entreprise étant un peu sa deuxième (qui à dit première?!) maison, et comme on ne veut pas non plus de kami tout méchants sur le lieu du travail (ça fait baisser la productivité), on applique ce precept dans certains établissement. Vu de la rue donc:



Oui, le monsieur a des patins/chaussons. A défaut de marcher pied nu ou en chaussette, on peut mettre des patins, réservé pour l'usage intérieur. Et tant qu'on y est, autant appliquer ce principe aux pièces de la maison qui en aurait besoin: soit les chiottes et la salle de bain. Donc il y a aussi des petits patin dans les toilettes de certains lieux publiques (chez moi il y en a dans les toilettes du bas mais pas celles de l'étage). Pas dans le métro non plus, mais, par exemple, une majorité des restaurants en ont. Ce qui donne lieu à des bonnes rigolades outrées quand une personne un peu pompette se promène dans un asakaya avec les patins des toilettes avant de se rendre compte en pouffant et en essayant de se cacher qu'elle a oublié de les retirer.

Sinon, j'ai mon alien card, ma carte d'assurance, un téléphone, donc je suis, potentiellement, le roi du monde.

1/02/2010

il est comment le drapeau japonais? remontre moi, j'ai pas bien vu


Voilà la vidéo


video

He, c'est pas à un meeting du PS ou de l'UMP qu'on verrait 40000 personnes s'exciter comme devant un concert des rolling stones.

Bon en fait je suis déçu, ça rends pas des masses surtout pour le son, pas assez fort et le bruit des drapeaux qui claquent couvre tout le reste, peut-être le format .mov qui passe mal, ou mon appareil qui fait de la merde.

天皇


天皇 ou tennô (ou sumeragi ou sumerogi) me demandez pas la différence ça veut dire Empereur, et si vous vous souvenez de ce post précédent sur l'anniversaire du personnage en question, il n'apparaît que 2 fois et aujourd'hui était la deuxième. Au Japon, le nouvel an c'est 3 jour ferié donc tout le monde est frais et dispo (et a eu le temps de décuver) pour aller le voir et l'écouter.

Ce mec est aussi charismatique que l'autre empereur (celui qui a des cernes estampillés au LSD et à qui tout le monde pense) est démoniaque.

Il y avait une dizaine de speech prévus au programme entre 9h et 14h, très organisé:
On rentre dans les jardins impériaux par le coté sud, seimon-ishibashi, check point pour la fouille (moi et le type derrière moi, on ne s'est pas suis pas fait fouiller...) au kokyo gaien, puis le terrain est divisé en files d'attente. Une fois qu'une file est remplie, elle pénètre dans le jardin impériale et s'entasse devant le nouveau palais impérial. On attend que tout l'espace soit rempli grosso-modo entre demi-heure et 1h. J'ai assisté au discours de 11h50, dehors on attendait les agents qui demandaient au gens qui faisaient la queue d'aller faire une pause déjeuner et de revenir plus tard. Pas mal de touristes présents, quasiment tout le monde avec un petit drapeau japonais pour agiter (et à rendre en sortant!).
L'espace devant le palais fait un bon kilomètre carré, donc pour 4 personnes au m² en étant généreux, ça fait 40000 personnes par allocution, fois le nombre de présentations, je suis sur que l'Empereur à salué au moins un bon demi-million de sujets.

Sur le kokyo gaien en sortant du check point, les jardins et le palais sont devant:



Wouhou on rentre:


Une vue sur les files d'attente et le check point, c'est vraiment foule. Il y a des check points hommes, femmes, bagages, sans bagages. J'ai pas pu prendre les rangés numérotées avant de rentrer.



On a poireauter un bon moment devant le bâtiment puis enfin, il est arrivé, tout le monde a lancer des banzaï en continue en agitant son drapeau. Il y avait là (dans l'ordre), la princesse Masako , le prince Naruhito, l'empereur Akihito, l'impératrice Michiko, le prince et la princesse Akishino. Honnêtement même en tant que gaikokujin, on est content de les voir apparaitre, ça a une autre gueule que les vœux du président.


Je mettrai une vidéo pour qu'on voit mieux l'effervescence patriote qui a animé la marée de drapeau quand Akihito a parlé et a salué la foule. Je n'ai saisi que quelque mots des voeux de l'empereur, ils étaient assez généralistes et pour cause, l'allocution n'a duré que environ 15 secondes! Le peuple était néanmoins très content. J'ai eu l'impression qu'il ignorait si l'empereur était encore là, et que son apparition l'a rassuré. Ouf, il est là, un moment j'ai eu peur.

Grande liesse donc, puis, il s'en retourne derrière son panneau coulissant, et on le peuple s'en va, porte nord cette fois.

Oui là sur le coup le billet sonne creux mais je mets la vidéo promis promis, mais maintenant que vous êtes là vous pouvez quand même finir la suite non? Lien à droite pour plus de photos!




Oui oui, il y avait du monde...

Par contre grosse déception, les jardins impériaux sont ouverts, on peut les traverser, mais à part le nouveau palais on ne voit rien de l'enceinte du palais impérial. Il y a encore deux autres palais à coté, trois temples, des jardins immenses mais pas accessible... J'étais fort déçu. On a un autre panorama sur le jardin Est, on vois les douves et de la végétation, mais sinon rien de bien culturel. Heureusement, les 2 minutes d'ambiance valent l'attente et le déplacement.


Pas très satisfait du billet, pas évident de rendre compte de l'ambiance avec des photos (prise en avançant en même temps cause du monde), je m'améliore pour la suite.

1/01/2010

Akemashite


Akemasite omedetô!, qui n'a rien à voir avec un fan de Johnny qui déplorerait la perte de sa compagne parce que "ah qu'elle m'a jeté", c'est "bonne année!" (en fait félicitation à l'aube de la nouvelle année)

C'est une des fêtes les plus importantes du Japon, ça dure 3 jours et c'est l'occasion deee...

aller au temple! Voilà c'est bien vous commencez à piger l'esprit nippon.

Je suis donc aller passer mon réveillon au temple. Le temple ouvre à minuit et conformément à la tradition, les japonais vont aller y prier faire des offrandes et forcer la chance pour la nouvelle année.

Pour l'occasion, direction le temple de Ueno. Le plus gros temple de Tokyo est le temple Meiji-jingû, qui comme son nom ne l'indique pas n'est PAS à coté de la station Meijiro mais à coté de Harajuku... (j'aurais pu me renseigner avant mais vu que de toute façon, plus d'un million de personnes étaient attendus à Meiji-jingû ça nous a bien arrangé d'aller taper plus près à Ueno).

Les gens commencent à affluer dès 11h00 (pm) donc arrivé près de l'échéance il y a une queue démentielle. Vu de l'entrée du temple:



vu du coté qui fait peur (l'autre bout de la queue):



A t-5min, il y en a autant derrière. A t-5s, on entend un décompte qui vient de devant, et il est minuit, mais je suppose que les gens sont surtout contents de pouvoir rentrer à l'intérieur. On avance par petits paquets (10 -15 minutes...), des policiers remontent la foule avec des porte-voix pour nous dire d'avancer et loi de Murphy oblige, on se fait stopper juste avant de rentrer, le temple est joli, mais qu'est ce qu'il caille.



Je ne sait pas combien il y a de crs autour de notre-dame pour la messe de minuit mais, pour le coup c'est assez impressionnant. On remarquera aussi que la luminescence des gilets des agents de sureté est très efficace en matière de sécurité routière et de repérage, suffisamment efficace pour me pourrir la moitié de mes photos tellement il y a d'agents partout. Je suis sur que leurs gilets peuvent rentrer en résonance et que le nombre d'agents maximal est déterminé pour qu'un mec encerclé ne puisse pas prendre feu spontanément.

Enfin, on rentre:



Grosse foule amassée devant ce que je suppose être l'autel, les gens envoient des pièces en guise d'offrande dans les râteliers devant et prient, ensuite la foule se disperse et se répartie vers les différents secteurs du temple. On peut acheter un billet pour rentrer dans le temple, concrètement, je ne sais pas trop ce que font les prêtres après, si le temple est ouvert à la vue sur l'extérieur, il est surélevé donc pas évident de voir surtout avec le flux de personnes.

Des gens qui attendent pour acheter des tickets. Les flèches sont porteuse de chance mais je manque d'info là-dessus.



Les ema:


On écrit son souhait sur une plaque en bois que l'on accroche et que les dieux pourront aller lire.

Les omikuji:



Ce sont des prédictions de bonne fortune ou de mauvaise fortune qu'on tire au sort. On tire les omikuji les jours importants et le nouvel an est un jour important. Si c'est un mauvais sort, on le conjure en attachant le bout de papier à un pin du sanctuaire.


Allez sur le lien flickr, pour un temple où on voit bien le sapin. Et merci à wikipédia (et vous ferez un don aussi pour wikipedia en passant) pour le support technique.

Parmi les gens qui vont au temple, il y a une ribambelle d'échoppes et de boui-boui qui profitent du froid et de l'heure tardive pour écouler à des prix scandaleux tout pleins de bonnes choses qui sentent bons et qui font envie, tout vils tentateurs qu'ils sont.



Sucreries, patisseries, soupes, oeufs, grillades... et il y avait même un kebab.
 
... seems a single step may lead far from the single step